papillon-pissenlit-pollinisateur

Abeilles, papillons et autres insectes pollinisateurs à protéger dans nos jardins.

Il est essentiel pour la survie du jardin ou du potager d’y retrouver des insectes pollinisateurs qui œuvrent au quotidien pour le développement de la végétation. Ce rôle écologique résulte surtout de leur attrait pour le nectar et le pollen des fleurs qu’ils consomment abondamment ou utilisent pour nourrir leur progéniture.

 

Les papillons :

Ce sont les plus connus des pollinisateurs avec plus 5200 espèces en France dont 250 espèces de papillons de jour. Butineurs par excellence grâce à leurs trompes, les papillons pollinisent ainsi bon nombre de plantes à fleurs de nos potagers. Les fleurs sauvages et les graminées sont souvent les plantes attirant les papillons le plus efficacement. Pensez donc à laisser régulièrement une petite zone de jachère à proximité de vos plants et espacez les tontes de votre pelouse. Les pâquerettes et fleurs de pissenlits apparaissent rapidement, ne demandent aucun entretien et attirent les papillons. Une bonne occasion pour observer !

Les abeilles solitaires :

Plus de 1000 espèces sont recensés en métropole. Les abeilles font elles-aussi parties des pollinisateurs les plus efficaces. Elles se nourrissent de nectar et utilisent le pollen pour le nourrissage de leurs larves. Elles ont cependant une mauvaise habitude qui est de découper les feuilles (souvent de rosiers) qu’elles utilisent pour confectionner les « chambres » pour leur progéniture. Une petite manie qu’on leur pardonne bien vite, puisque c’est pour la bonne cause !

Les bourdons :

Plus méconnus, les bourdons sont actifs dans la pollinisation une grande partie de l’année car ils sont moins frileux que les abeilles et ils assurent la pollinisation précoce. Ils optimisent la fécondation des fleurs grâce aux vibrations qu’ils provoquent en se posant. Afin de favoriser leur venue au printemps, pensez à eux dès l’hiver. Pour cela, laissez des tas d’herbes sèches aux pieds des arbres pour les aider à hiverner. Menacés d’extinction et moins médiatisés que les abeilles et papillons, les bourdons ont bien besoin de notre protection. N’ayez pas peur d’eux, car le bourdon est pacifiste. Il n’attaque que s’il se sent (vraiment) directement menacé, et sa piqûre est certes douloureuse mais sans gravité.

Les cétoines dorées :

Ils sont de la famille des coléoptères, la première famille des premiers insectes pollinisateurs existants au monde. Ils se distinguent par leurs ailes antérieures dures et rigides appelés élytres. Ce sont des animaux intéressants car tandis que la larve de ce coléoptère participe à la dégradation de la matière organique, l’adulte se charge de la pollinisation en se nourrissant de nectar. Un composteur sera un gite idéal pour ses larves très actives.